Retour à la page d'accueil 

Dernière modification :
4-05-2013

Adén(o)-     Du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques. Cette confusion linguistique entre glandes et ganglions vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes.


Adénase - Adénectomie - Adénectomie fonctionnelle guidée par scintigraphie - Adénectomie scinti-guidée - Adénectopie - Adénie - Adéniforme - Adénine - Adénine aminase - Adénine aminohydrolase - Adénine désaminase - Adénite - Adéno-acanthome - Adénoblaste - Adénocarcinome - Adénochondrosarcome - Adénocutanéomuqueux - Adénocystome - Adénocyte - Adénofibrome - Adénofibrose - Adénogramme - Adénohypophyse - Adénoïde - Adénoïdectomie - Adénoïdien - Adénoïdite - Adénoïdisme - Adénokyste - Adénokystome - Adénoléiomyofibrome - Adénolipomatose - Adénolipome - Adénologie - Adénologue - Adénolymphocèle - Adénolymphoïdite - Adénolymphome - Adénolymphome papillaire - Adénomalacie - Adénomateux - Adénomatose - Adénome - Adénome diverticulaire - Adénomectomie - Adénomectomie transvésicale - Adénomégalie - Adénome kystique - Adénome lymphomateux - Adénome polykystique - Adénome prostatique - Adénomésolymphite - Adénomyomatose - Adénomyome - Adénomyome prostatique - Adénomyosarcome - Adénomyose - Adénomyxome - Adénomyxosarcome - Adénopathie - Adénopharyngite - Adénophlegmon - Adénophtalmie - Adénosarcome - Adénose - Adénose endocervicale - Adénose mammaire - Adénose sclérosante - Adénose vaginale - Adénovirus

Adénase   Adénine   Adénine aminase   Adénine aminohydrolase   Adénine désaminase
Endocrinologie et métabolismes, hépatologie
  -  [Angl. : Adenase, Adenine, Adenine aminase, Adenine aminohydrolase, Adenine desaminase]    N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * ase : du suffixe -ase qui signifie enzyme, synonyme de diastase. L'adénase est une enzyme qui se forme dans la rate, le pancréas et le foie et qui transforme l'adénine en hypoxanthine. L'adénine est une base purique, avec la guanine, qui entre dans la composition de l'ADN (acide désoxyribonucléique) et de l'ARN (acide ribonucléique), mais aussi dans le principal transporteur d'énergie de la cellule : l'adénosine mono, di ou triphosphate. Quelques précisions : l'adénase intervient dans le catabolisme des bases puriques : adénine (ou amino-6-purine) et guanine (ou amino-2-hydroxy-6-purine). Leur désamination produit de l'hypoxanthine (ou hydroxy-6-purine) dans le cas de l'adénine et de la xanthine (ou dihydroxy-2,6-purine) dans le cas de la guanine. L'adénase est une enzyme du groupe des désaminases. Cette désamination se fait selon le schéma : adénine + H2O ---> hypoxanthine + NH3   ou  R - NH2 +  H2O  --->  R - OH  +  NH3.   Syn. : adénine aminase, ADase, adénine aminohydrolase, adénine désaminase.   Schéma de la molécule d'adénine      Haut de page

Adénectomie   Adénoïdectomie   Adénectomie fonctionnelle guidée par scintigraphie   Adénectomie scinti-guidée
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenectomy, Adenoidectomy, Functional adenectomie guided by Scintigraphy, Scinti-guided adenectomy]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * ectomie : du grec ektomê [ectomie], ablation. L'adénectomie est l'ablation chirurgicale d’un ou plusieurs ganglions lymphatiques, ou des végétations adénoïdes. Cette intervention est très souvent limitée et correspond plus à une biopsie ganglionnaire dans le but d'un examen anatomopathologique du ganglion et du diagnostic. Dans le traitement des mélanomes, certaines équipes chirurgicales et de radiologie interventionnelle utilisent une nouvelle technique : l'adénectomie fonctionnelle guidée par scintigraphie (appelée aussi adénectomie scinti-guidée). Synonyme : adénoïdectomie.      Haut de page

Adénectopie
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenectopia]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * ectopie : du grec ek-, hors de, et topos, lieu : situation anormale d’un organe. Position anormale d'une glande ou d'un ganglion, pouvant nécessiter une intervention chirurgicale si cette adénectopie gêne d'autres organes.      Haut de page

Adénie
Endocrinologie et métabolismes, hématologie
  -  [Angl. : Adenia]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * ie : du suffixe -ie qui transforme une racine ou un adjectif en un substantif.  Ce mot désigne toute prolifération anormale du tissu lymphoïde, qui est le siège de l'élaboration des globules blancs. Syn. lymphadénie. Cette hypertrophie ou hyperplasie du tissu lymphoïde peut se produire au niveau des ganglions lymphatiques ou des organes hématopoïétiques (rate, moelle osseuse), ou encore au niveau d'autres organes. La lymphadénie s'accompagne souvent de modifications au niveau du sang qui caractérisent la leucémie. Les principales formes de lymphadénie sont les myélomes, les lymphomes ou lymphadénomes et les lymphosarcomes (voir ces termes).       Haut de page

Adéniforme
Anatomie
  -  [Angl. : Adeniform, gland-like, gland-shaped, adenoid]   Adj.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * forme : du latin forma [-forme], moule, aspect. Qualifie un organe qui a une forme rappelant celle d'une glande. On parle ainsi d'une tumeur adéniforme, par exemple.      Haut de page

Adénite
Endocrinologie et métabolismes, médecine générale
  -  [Angl. : Adenitis, lymphadenitis]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. Inflammation, généralement d'origine infectieuse,  d’un ou plusieurs ganglions lymphatiques qui augmentent de volume, provoquant souvent rougeur cutanée et douleur. Syn. lymphadénite. Certaines adénites sont bien connues parce que très répandues, comme la MNI ou mononucléose infectieuse (virus d'Epstein-Barr),        Haut de page

Adénoacanthome
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenoacanthoma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * acantho : du grec akantha, épine ; préfixe ou racine exprimant une forme  en épine ou une sensation de piqûre ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps. L'adénoacanthome (ou adéno-acanthome) est une tumeur d'une glande, composée d'éléments glandulaires et squameux. L'ablation chirurgicale peut s'avérer nécessaire si l'adénoacanthome a une taille importante ou si il gêne d'autres organes.      Haut de page

Adénoblaste
Embryologie, endocrinologie et métabolismes
  -  [Angl. : Adenoblast]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * blasto, blaste : du grec blastos [-blaste, -blasto], germe. Chez l'embryon, l'adénoblaste est, comme l'indique son suffixe "-blaste" qui désigne une cellule immature, la cellule encore indifférenciée qui donnera naissance à des cellules glandulaires ou ganglionnaires.   Vue au microscope d'un blaste       Haut de page

Adénocarcinome
Cancérologie, endocrinologie et métabolismes
  -  [Angl. : Adenocarcinoma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * carcino : du grec karkinôma, de karkinos, [carcino], crabe, cancer ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction. Cancer débutant à partir d’un épithélium glandulaire, dont l'aspect histologique comporte des formations pseudo-glandulaires.       Haut de page

Adénochondrosarcome
Cancérologie
  -  [Angl. : Adenochondrosarcoma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * chondro : du grec khondros, [chondr(o)], cartilage ; * sarco : du grec sarx, sarkos [-sarque], chair ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps. Tumeur contenant des éléments d'adénome (voir ce terme) et de chondrosarcome, c'est-à-dire d'une tumeur maligne affectant le tissu conjonctif cartilagineux, qui se développe au niveau de l'os et envahit les tissus mous voisins.      Haut de page

Adénocutanéomuqueux
Cardiologie, angiologie et médecine vasculaire, pédiatrie
  -  [Angl. : Adenocutaneomucoid]   Adj.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * cutanéo : du latin cutis [cuti-,  -cutané], peau ; * muqueux : du latin mucus, mucosus [muc(o)-, -muqueux],  humeur visqueuse contenant des protides, sécrétée par des tissus de revêtement, destinée à retenir poussières et microbes. Le syndrome adénocutanéomuqueux ou maladie de Kawasaki touche essentiellement les enfants de moins de 4 ans et plus particulièrement les garçons. C'est une vascularite fébrile qui se manifeste par des anévrismes coronariens pouvant dépasser 8 mm. Les signes associés sont une fièvre (qui peut durer 10 jours sans traitement), une conjonctivite, un exanthème, des lésions de la bouche et des extrémités, des adénopathies et des arthérites, parfois des troubles digestifs et atteintes cardiaques. Le traitement fait intervenir les Ig (immunoglobulines) et l'aspirine (acide acétylsalicylique).       Haut de page

Adénocystome   Adénome polykystique   Adénome kystique  
Chirurgie générale, adénologie  -  [Angl. : Adenocystoma, Polycystic adenoma, Cystic adenoma]   N. m.  * adéno : du grec adên, [adén(o)-, adénine, adénosine], glande ; préfixe relatif aux glandes et aux ganglions  lymphatiques ; * cysto : du grec kustis [-cyste, cyst(o), -cistie], vessie ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction. Un cystadénome ou adénocystome ou adénokyste ou adénokystome est une tumeur bénigne qui se développe aux dépens  d'un parenchyme glandulaire (tissu de la glande) et qui se creuse de cavités kystiques sous l'action de la rétention des sécrétions glandulaires. On donne parfois le nom de cystadénome à des adénomes polykystiques. Le cystadénome capillaire ou cystadénolymphome (= tumeur de Warthin : tumeur bénigne des glandes salivaires) ou adénome kystique ou adénolymphome papillaire ou cystadénome papillaire est une tumeur polykystique encapsulée, formée d'éléments épithéliaux (tissus de revêtement) associée à des tissus lymphoïdes.      Haut de page

Adénolymphome papillaire
Chirurgie générale, adénologie  -  [Angl. : Papillary adenolymphoma]   N. m.  * adéno : du grec adên, [adén(o)-, adénine, adénosine], glande ; préfixe relatif aux glandes et aux ganglions  lymphatiques ; * lympho : du latin lympha [lymph(o)-], eau : racine des termes relatifs à la lymphe ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction. On donne parfois le nom de cystadénome à des adénomes polykystiques. Le cystadénome capillaire ou cystadénolymphome (= tumeur de Warthin : tumeur bénigne des glandes salivaires) ou adénome kystique ou adénolymphome papillaire ou cystadénome papillaire est une tumeur polykystique encapsulée, formée d'éléments épithéliaux (tissus de revêtement) associée à des tissus lymphoïdes.      Haut de page

Adénokyste   Adénokystome  
Chirurgie générale, adénologie
  -  [Angl. : Cystadenoma]   N. m.  * adéno : du grec adên, [adén(o)-, adénine, adénosine], glande ; préfixe relatif aux glandes et aux ganglions  lymphatiques ; * kysto : du grec kustis [kyst(o)-, -kystique], vessie ; en médecine : le kyste est une tumeur bénigne dont le contenu est liquide ou semi-liquide ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction. Un adénokyste ou adénokystome ou cystadénome ou adénocystome est une tumeur bénigne qui se développe aux dépens  d'un parenchyme glandulaire (tissu de la glande) et qui se creuse de cavités kystiques sous l'action de la rétention des sécrétions glandulaires. On donne parfois le nom de cystadénome à des adénomes polykystiques. Le cystadénome capillaire ou cystadénolymphome (= tumeur de Warthin : tumeur bénigne des glandes salivaires) ou adénome kystique ou adénolymphome papillaire ou cystadénome papillaire est une tumeur polykystique encapsulée, formée d'éléments épithéliaux (tissus de revêtement) associée à des tissus lymphoïdes.      Haut de page

Adénocyte
Endocrinologie et métabolismes 
-  [Angl. : Adenocyte]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * cyto, cyte : du grec kutos [-cyte, cyto], cellule. C'est une cellule glandulaire sécrétoire isolée ou appartenant à une glande organisée.      Haut de page

Adénofibrome
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenofibroma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * fibro : du latin fibra [fibr(o)-], filament ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps. Tumeur bénigne comportant à la fois une prolifération d'un épithélium glandulaire et une prolifération de tissu conjonctif. Syn. fibroadénome.      Haut de page

Adénofibrose
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenofibrosis]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * fibro : du latin fibra [fibr(o)-], filament ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires. Fibrose d'une glande ou d'un ganglion, c'est-à-dire apparition d'un tissu fibreux pouvant être prolifératif.       Haut de page

Adénogramme
Endocrinologie et métabolismes, médecine biologique, histologie
  -  [Angl. : Adenogram]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * gramme : du grec gramma, [-gramme], lettre, écriture et par extension, enregistrement écrit. Examen de laboratoire permettant d’étudier les cellules d’un ganglion lymphatique, ou, par ponction, son contenu.      Haut de page

Adénohypophyse
Anatomie, neurologie, endocrinologie et métabolismes
  -  [Angl. : Adenohypophysis]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * hypophyse : du grec hupophusis : du préfixe  hupo [hypo-], dessous, indiquant aussi une qualité ou une intensité inférieures à la normale et phusis [-physe], production, croissance, saillie, structure organique. [hypophys(o)-, -hypophysaire], relatif à l’hypophyse.  C’est le lobe antérieur et le lobe intermédiaire, endocrines, c’est-à-dire qui ont un rôle glandulaire, par opposition au lobe postérieur ou neurohypophyse, qui contient des terminaisons nerveuses de neurones hypothalamiques sécréteurs. Syn. : antéhypophyse, hypophyse antérieure. Elle produit 6 hormones : STH., TSH., ACTH, LH, FSH et prolactine.      Haut de page

Adénoïde   Adénoïdien
Anatomie, endocrinologie et métabolismes
  -  [Angl. : Adenoid]   Adj.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * oïde : du grec eidos, [-oïde, -oïdal], apparence. Qui a l’aspect du tissu glandulaire. Exemple : végétations adénoïdes : formations de tissu lymphoïde, constituant l'amygdale pharyngée et qui obstruent le rhino-pharynx des enfants. Adénoïdien, enne : relatif aux végétations adénoïdes.       Haut de page

Adénoïdisme
Endocrinologie et métabolismes, otorhinolaryngologie, pédiatrie
  -  [Angl. : Adenoidism]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * oïdisme : du grec eidos, [-oïde, -oïdal], apparence. Ensemble des symptômes qui, chez l'enfant, sont dus à la présence de végétations adénoïdes : toux persistante, troubles respiratoires, entre autres.      Haut de page

Adénoïdite
Endocrinologie et métabolismes, médecine générale, pédiatrie
  -  [Angl. : Adenoiditis N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * oïde : du grec eidos, [-oïde, -oïdal], apparence ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. Inflammation aiguë ou chronique du tissu lymphoïde du rhino-pharynx, fréquente  chez les enfants.      Haut de page

Adénoléiomyofibrome
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenoleiomyofibroma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * léio : du grec leios [léio-], lisse ; * myo : du grec mus [-myo-], muscle ; * fibro : du latin fibra [fibr(o)-], filament ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps. Léiomyofibrome (c'est-à-dire une tumeur bénigne formée de cellules de type musculaire lisse et de tissu conjonctif fibreux) associé à des structures glandulaires adénomateuses.      Haut de page

Adénolipomatose
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenolipomatosis, Madelung's disease  N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * lipo : du grec lipos [lip(o)-], graisse ; * oma : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires.  Affection de cause inconnue, probablement héréditaire, caractérisée par la présence de tuméfactions graisseuses (lipomes) disséminées en différents points du corps, et notamment dans la région cervicale. Ces symptômes sont connus sous le nom de maladie de LAUNOIS-BENSAUDE ou maladie de MADELUNG.       Haut de page

Adénolipome
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenolipoma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * lipo : du grec lipos [lip(o)-], graisse ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps. Tumeur d'une glande dans laquelle se trouve une grande quantité de graisse (tissu adipeux).      Haut de page

Adénologie   Adénologue
Endocrinologie et métabolismes
  -  [Angl. : Adenology, Adenologist N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * logo, logie : du grec logos [-logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison. L'adénologie est la science ou spécialité de la médecine qui traite des glandes et des ganglions. Adénologue : spécialiste en adénologie.      Haut de page

Adénolymphocèle
Endocrinologie et métabolismes
  -  [Angl. : Adenolymphocele]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * lympho : du latin lympha [lymph(o)-], eau : racine des termes relatifs à la lymphe ; * cèle : du grec kêlê [-cèle], tumeur, hernie. Ganglion qui présente simultanément une dilatation de ses vaisseaux lymphatiques et une importante augmentation de volume.       Haut de page

Adénolymphoïdite
Endocrinologie et métabolismes, médecine biologique
  -  [Angl. : Adenolymphoiditis]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * lympho : du latin lympha [lymph(o)], eau : racine des termes relatifs à la lymphe ; * oïde : du grec eidos, [-oïde, -oïdal, -oïdien], qui a l’apparence ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. Maladie infectieuse, généralement bénigne, affectant le système lymphatique. Les signes en sont : une angine avec fièvre, des adénopathies et une splénomégalie, une discrète leucocytose avec mononucléose. Elle est plus connue sous le nom de mononucléose infectieuse ou MNI. La réaction de Paul, Bunnell et Davidsohn permet d'en faire le diagnostic au laboratoire.        Haut de page

Adénolymphome   Adénome lymphomateux
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenolymphoma, Lymphomatous adenoma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * lympho : du latin lympha [lymph(o)], eau : racine des termes relatifs à la lymphe ; * ome :  et du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps. Adénome constitué par des formations glandulaires tubuleuses, tubulo-papillaires ou kystiques, entre lesquelles se trouvent des amas de cellules lymphoïdes. L'ablation chirurgicale peut s'avérer nécessaire si l'adénolymphome a une taille importante ou si il gêne d'autres organes. Syn. lymphadénome, adénome lymphomateux      Haut de page

Adénomalacie
Endocrinologie et métabolismes
  -  [Angl. : Adenomalacia]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * malaco, malacie : du grec malakia, malakos [-malacie, malac(o)-], mollesse, mou. Ramollissement excessif d'une glande ou d'un ganglion lymphatique. Dans la plupart des cas, l'adénomalacie s'observe après une sténose de l'artère qui irrigue la glande, ou la présence d'athéromes, donc lorsqu'il y a infarctus de la glande, qui se ramollit très rapidement.     Haut de page

Adénomatose
Endocrinologie et métabolismes
  -  [Angl. : Adenomatosis]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * oma :  du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires. Hyperplasie adénomateuse multinodulaire d'un revêtement ou d'un parenchyme glandulaire.       Haut de page

Adénome   Adénomateux   Adénome prostatique
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenoma, Adenomatous, Prostatic adenoma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps. Tumeur bénigne due à la prolifération régulière d’un épithélium glandulaire normal. Un adénome peut être grave par sa localisation (hypophyse) ou par son action physiologique (sécrétion hormonale). Ex. adénome prostatique : il peut faire obstacle à l'évacuation de l'urine et nécessite parfois un traitement chirurgical. Adénomateux : adj. qui se rapporte à un adénome.      Haut de page

Adénome diverticulaire
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale  -  [Angl. : Umbilical adenoma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps. L'adénome diverticulaire ou tumeur adénoïde diverticulaire est une tumeur bénigne congénitale de l'ombilic, qui apparaît chez le nouveau-né dès la chute du cordon ombilical et qui est constituée de restes épithéliaux du canal ou conduit omphalomésentérique. Autre synonyme : omphalome.      Haut de page

Adénomectomie   Adénomectomie transvésicale
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenomectomy, Transvesical adenectomy N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * ectomie : du grec ektomê [ectomie], ablation.   Ablation d'un adénome. Ex. l'adénomectomie transvésicale est l'ablation d'un adénome de la prostate par l'incision de la vessie à travers la paroi abdominale.      Haut de page

Adénomégalie
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenomegaly]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * mégalo, mégalie : du grec megalê, [mégalo-, -mégalie], grand. Augmentation anormale du volume des ganglions lymphatiques, qui peut nécessiter une ablation chirurgicale si l'adénome gêne d'autres organes.      Haut de page

Adénoméningée
Neurologie
  -  [Angl. : Meningeal adenoma]   Adj.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * méningo, méningée : du latin meninga [méning(o)-, -méningé(e)], méninges, membranes du système nerveux central, qui contiennent du liquide céphalorachidien.  C'est le professeur PINEL qui a donné le qualificatif d'adénoméningée à la fièvre communément appelée muqueuse ou pituiteuse, parce qu'elle consiste, selon lui, en une inflammation des glandes et des membranes muqueuses qui tapissent certaines cavités. On écrit aussi adéno-méningée.      Haut de page

Adénomésolymphite
Endocrinologie et métabolismes, pédiatrie
  -  [Angl. : Mesenteritic adenitis N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * méso : du grec mesos [méso], milieu ; * lympho : du latin lympha [lymph(o)], eau : racine des termes relatifs à la lymphe ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. Syndrome douloureux abdominal de l’enfant, réalisant un tableau d’appendicite aiguë. Appelée également adénite mésentérique, cette affection est en rapport avec une infection bénigne due à un virus ou à un bacille paratuberculeux.      Haut de page

Adénomyomatose
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenomyomatosis N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * myo : du grec mus [-myo], muscle ; oma : du grec -ôma, -ma [-ome, -oma], maladie, corps ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires. Affection se traduisant par de multiples adénomyomes : ce sont des tumeurs bénignes comportant à la fois une prolifération d'un épithélium glandulaire et une prolifération de tissu musculaire lisse.      Haut de page

Adénomyome   Adénomyome prostatique
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenomyoma, Prostatic adenomyoma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * myo : du grec mus [-myo], muscle ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps. Tumeur bénigne comportant à la fois une prolifération d'un épithélium glandulaire et une prolifération de tissu musculaire lisse. Exemple : adénomyome prostatique.      Haut de page

Adénomyosarcome
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale, cancérologie
  -  [Angl. : Adenomyosarcoma N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * myo : du grec mus [-myo], muscle ; * sarco : du grec sarx, sarkos [-sarque], chair ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps. C'est un adénosarcome c'est-à-dire une tumeur glandulaire associant une prolifération glandulaire bénigne et une prolifération conjonctive maligne qui contient en plus des fibres musculaires.      Haut de page

Adénomyose
Gynécologie obstétrique
  -  [Angl. : Adenomyosis]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * myo : du grec mus [-myo], muscle ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires.  Affection fréquente, l'adénomyose se caractérise par la prolifération des glandes endométriales à l'intérieur du myomètre. Elle se rencontre volontiers après 35 ans sur utérus traumatique ( IVG, curetage, etc..). Elle entraîne des dysménorrhée, des ménométrorragies, une hypofertilité, voire une stérilité. Le diagnostic est donné par l'HSG (hystérosalpingographie). Traitement : un progestatif en continu, plutôt de la série pregnane. Syn. endométriose.     Haut de page

Adénomyxome
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenomyxoma N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * myxo : du grec muxa [myx(o)-, -myxie], morve, mucus ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps. Tumeur constituée de tissu glandulaire et de tissu muqueux.      Haut de page

Adénomyxosarcome
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale, cancérologie
  -  [Angl. : Adenomyxosarcoma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * myxo : du grec muxa [myx(o)-, -myxie], morve, mucus ; * sarco : du grec sarx, sarkos [-sarque], chair ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps. C'est un adénosarcome (c'est-à-dire une tumeur glandulaire associant une prolifération glandulaire bénigne et une prolifération conjonctive maligne qui contient en plus des fibres musculaires) qui a subi une transformation myxomateuse.      Haut de page

Adénopathie
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenopathy, lymphadenopathy]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * patho, pathie : du grec pathos [-pathie, -pathique, -pathe, patho], souffrance. C'est l'ensemble des affections des glandes et des ganglions lymphatiques, quelle qu’en soit la nature. Terme général désignant (par abus de langage) toute augmentation pathologique du volume des ganglions.      Haut de page

Adénopharyngite
Endocrinologie et métabolismes, otorhinolaryngologie, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenopharyngitis]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * pharyngo : du grec pharugx, pharuggos [pharyng(o)-], gorge, relatif au pharynx ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. Inflammation du tissu lymphoïde au niveau du pharynx.       Haut de page

Adénophlegmon
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale
  -  [Angl. : Adenophlegmon]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * phlegmon : du latin médiéval phlegmon, classique phlegmone ou du grec phlegein, brûler. Inflammation et suppuration d’un ganglion (abcès ganglionnaire), étendue aux tissus de voisinage. Superficiel ou profond, localisé ou diffus, l’apparition d’un adénophlegmon au cours d’une adénite, est favorisée par une virulence particulière du germe ou une déficience de l’état général du sujet.      Haut de page

Adénophtalmie
Ophtalmologie 
[Angl. : Adenophthalmia]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * ophtalmo, ophtalmie : du grec ophtalmos [ophtalmo-, -ophtalmie], œil. Essentiellement, c'est la même affection que l'orgelet sauf que l'infection se situe dans une glande différente, plus centrale et interne appelée glande de Meibomius. Puisqu'il est plus interne, il est généralement plus douloureux que l'orgelet. Le traitement est le même mais des antibiotiques sont souvent nécessaires.      Haut de page

Adénosarcome
Endocrinologie et métabolismes, chirurgie générale, cancérologie
  -  [Angl. : Adenosarcoma]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * sarco : du latin sarcoma ou du grec sarkôma, tumeur maligne ayant pour point de départ un tissu conjonctif ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps.  En général, on précise, par un préfixe, le tissu concerné. Tumeur glandulaire associant une prolifération glandulaire bénigne et une prolifération conjonctive maligne.      Haut de page

Adénose   Adénose vaginale   Adénose endocervicale   Adénose mammaire   Adénose sclérosante
Endocrinologie et métabolismes  -  [Angl. : Adenosis, Vaginal adenosis, Endocervical adenosis, Mammary adenosis, Sclerosing adenosis]   N. f.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires. Une adénose désigne en même temps la prolifération d'un tissu glandulaire et une affection ganglionnaire chronique. A titre d'exemple, l'adénose vaginale, ou a. cervicovaginale se caractérise par la prolifération du tissu glandulaire endocervical qui déborde au-delà du col de l'utérus et se retrouve dans le vagin. Dans l'adénose mammaire, ce sont les cellules épithéliales et myoépithéliales qui prolifèrent de façon excessive, augmentant ainsi le nombre des alvéoles. Lorsque cette adénose évolue vers une fibrose et la rétraction des tissus lésés, on parle d'adénose sclérosante.       Haut de page

Adénovirus
Médecine biologique
  -  [Angl. : Adenovirus]   N. m.  * adéno :du grec adên, glande ; racine des termes relatifs aux glandes et aux ganglions lymphatiques ; cette confusion linguistique vient du fait que de nombreux termes ont été forgés sur cette racine à une époque où l'on considérait les ganglions lymphatiques comme étant des glandes ; * viro, virus : de virus [vir(o)-], mot latin signifiant pus, humeur, venin, poison ; actuellement, relatif aux micro-organismes de taille inférieure à 0,2 microns, donc aux virus.  Virus à symétrie cubique, dépourvu d'enveloppe. Les adénovirus ont été découverts en 1953 et sont classés en diverses catégories d'antigènes. Ils jouent un rôle dans la formation des cancers.      Haut de page