Retour à la page d'accueil 

Dernière modification :
4-05-2013

Amib(o)-     Du grec amoibê [amib(o)-], transformation. La racine amib(o)- est aussi empruntée au latin amiba et amoeba qui signifie "changement", à cause de la plasticité de ce protozoaire.


Amibe - Amibe histolytique - Amibiase - Amibiase hépatique - Amibiase intestinale - Amibiase pulmonaire - Amibien, enne - Amiboïde - Amiboïsme - Amibose - Amœbicide - Amœbose -

Amibe   Amibien, enne   Amiboïde
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, médecine biologique, immunologie allergologie  -  N. f.   [Angl. : Amoeba, Ameba, amoeboid, ameboid]   * amibo : du grec amoibê [amib(o)-], transformation ; * ien : du suffixe -ien, -ienne qui transforme des substantifs en adjectifs.  L'amibe est un protozoaire ou animal unicellulaire (formé d'une seule cellule) qui vit dans les eaux douces et les sols humides. Elle doit son nom au fait qu'elle se déplace en déformant de façon très importante des prolongements cytoplasmiques : les pseudopodes. Appartenant à l'embranchement des Rhizopodes, sa taille varie entre 30 et 500 µ (microns ou millièmes de millimètres) et l'espèce Entamoeba parasite l'intestin de l'homme, provoquant l'amibiase (voir ci-dessous). Comme les autres protozoaires, l'amibe est constituée d'un cytoplasme ou protoplasme contenant un noyau, le tout étant entouré par une membrane plasmique ou cytoplasmique. C'est elle qui a cet important pouvoir de déformation, lui permettant d'émettre des pseudopodes. Adj. : amibien, amibienne : qui concerne les amibes ou qui est causé par les amibes. Ex. maladie amibienne. Adj. : amiboïde (du grec eidos, [-oïde, -oïdal], qui a l’apparence) : qui rappelle l'amibe ou son mode de locomotion. Ex. : des mouvements amiboïdes.      Haut de page

Amibe histolytique  
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, médecine biologique, immunologie allergologie  -  N. f.   [Angl. : Entamoeba histolytica]  * amibe : du grec amoibê [amib(o)-], transformation ; * histo : du grec histos ou histion [hist(o), histio-], tissu ; * lytique : du grec lusis [lys(o)-, -lys, lysi-, -lyse, -lytique, -lysine], dissolution.  L'amibiase (syn. amibose, amœbose - (du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques) est une maladie parasitaire due à Entamoeba histolytica (ou amibe histolytique), la principale amibe qui transmet une maladie à l'homme. Connue aussi sous le nom de dysenterie amibienne, l'amibiase désigne en général l'amibiase intestinale qui peut être aiguë car Entamoeba histolytica, une amibe histolytique, a la propriété de traverser la muqueuse intestinale et de provoquer la lyse (destruction) progressive de la paroi intestinale. Lorsque les conditions deviennent défavorables, l'amibe a la possibilité de s'entourer d'une coque et se transforme ainsi en un kyste amibien résistant. Si un humain absorbe ces kystes (eau ou aliments souillés par de la matière fécale), ils se développent en amibes mobiles qui vont d'abord se fixer dans le côlon. A ce stade, la personne n'est pas malade, mais ses selles contiennent un grand nombre de parasites. L'amibiase se déclenche lorsque les amibes vont s'implanter dans la muqueuse de l'intestin. Le principal symptôme est la dysenterie, diarrhée très douloureuse qui se traduit par des selles fréquentes, liquides et sanguinolentes, avec fièvres et déshydratation. Une complication particulièrement sévère : l'amibiase hépatique (dans le foie) qui développe rapidement un abcès amibien hépatique grave, car il peut éclater ou rompre le foie, les canaux biliaires et/ou les artères. A partir de ce stade, le malade peut développer des abcès amibiens dans les poumons (amibiase pulmonaire), le cerveau, les reins, entre autres.
Dès que le diagnostic est établi (recherche du parasite dans les selles, échographie, scanner ...) le médecin prescrit des amœbicides (du latin cædere [-cide], tuer) qui entraînent la guérison.      Haut de page

Amibiase   Amibiase intestinale   Amibiase hépatique   Amibiase pulmonaire   Amibose   Amœbicide   Amœbose
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, médecine biologique, immunologie allergologie
  -  N. f.   [Angl. : Amoebiasis, amebiasis, intestinal amoebiasis, hepatic amebiasis, pulmonary amebiasis, amebicide, amebose]  * amibo : du grec amoibê [amib(o)-], transformation ; * iase : du grec iasis, guérison. En médecine, le suffixe -iase est utilisé pour désigner un état pathologique.  L'amibiase (syn. amibose, amœbose - du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques) est une maladie parasitaire due à Entamoeba histolytica (ou amibe histolytique), la principale amibe qui transmet une maladie à l'homme. Connue aussi sous le nom de dysenterie amibienne, l'amibiase désigne en général l'amibiase intestinale qui peut être aiguë car Entamoeba histolytica a la propriété de traverser la muqueuse intestinale et de provoquer la lyse (destruction) progressive de la paroi intestinale. Lorsque les conditions deviennent défavorables, l'amibe a la possibilité de s'entourer d'une coque et se transforme ainsi en un kyste amibien résistant. Si un humain absorbe ces kystes (eau ou aliments souillés par de la matière fécale), ils se développent en amibes mobiles qui vont d'abord se fixer dans le côlon. A ce stade, la personne n'est pas malade, mais ses selles contiennent un grand nombre de parasites. L'amibiase se déclenche lorsque les amibes vont s'implanter dans la muqueuse de l'intestin. Le principal symptôme est la dysenterie, diarrhée très douloureuse qui se traduit par des selles fréquentes, liquides et sanguinolentes, avec fièvres et déshydratation. Une complication particulièrement sévère : l'amibiase hépatique (dans le foie) qui développe rapidement un abcès amibien hépatique grave, car il peut éclater ou rompre le foie, les canaux biliaires et/ou les artères. A partir de ce stade, le malade peut développer des abcès amibiens dans les poumons (amibiase pulmonaire), le cerveau, les reins, entre autres.
Dès que le diagnostic est établi (recherche du parasite dans les selles, échographie, scanner ...) le médecin prescrit des amœbicides (du latin cædere [-cide], tuer) qui entraînent la guérison.      Haut de page

Amiboïsme
Histologie cytologie  -  N. m.   [Angl. : Amebism]  * amibo : du grec amoibê [amib(o)-], transformation ; * isme : du suffixe  -isme  servant à former des substantifs.  Le terme amiboïsme désigne la propriété qu'ont certaines cellules d'imiter les mouvements amiboïdes. C'est le cas notamment des leucocytes (globules blancs) polynucléaires qui peuvent, en se déformant parfois de façon importante, traverser les parois des capillaires pour se rendre sur le lieu d'une infection ou d'une réaction inflammatoire. C'est la diapédèse - voir ce terme.       Haut de page